Une entrevue avec Frédéric Côté de Côté Jean et Associés

1. Pourquoi avoir choisi Magog pour y établir votre entreprise ?

J’habite Orford depuis 2003. J’ai choisi Magog-Orford pour la nature, les loisirs, la proximité des États-Unis et de Montréal, les affaires et je voulais un bureau près de chez moi pour me simplifier la vie. Je trouve également qu’il est plus facile d’attirer des ressources qui habitent entre la Rive-Sud de Montréal et Magog en étant à Magog plutôt qu’à Sherbrooke, par exemple. D’ailleurs, plusieurs membres de notre équipe résident dans la région de Bromont-Granby.

2. Côté Jean et Associés a récemment emménagé à l’ilot Tourigny, pourquoi avoir opté pour cet environnement de travail ?

On voulait offrir un emplacement et un environnement de travail de qualité à nos employés. La vue est magnifique et la proximité du centre-ville facilite la vie de tous. Le midi, plusieurs se promènent sur le bord du lac, dînent sur une terrasse et font quelques commissions, le tout à pied ou avec les vélos fournis par l’entreprise .

3. Qu’est-ce qui différencie Côté Jean et Associés des autres firmes d’ingénierie ?

Il y a sûrement d’autres firmes d’ingénierie qui sont semblables à la nôtre. On veut cependant démontrer qu’on se soucie du bien-être de nos employés en leur offrant une flexibilité, une salle d’entrainement, un environnement stimulant, un revenu garanti, plusieurs semaines de vacances et je garde quelques secrets de notre recette.

4. Comment gérez-vous la croissance de Côté Jean et Associés ?

On fait notre possible ! On fait affaire avec un bon banquier, on s’assure de collecter nos clients pour conserver un cash flow satisfaisant et on tente d’intégrer les nouvelles ressources comme des membres de la famille, mais le plus difficile est de trouver les bonnes ressources. On sélectionne minutieusement nos employés. On tient à demeurer une firme efficace ! On embauche des individus performants, car on ne permet pas d’overtime chez nous, sauf dans de rares exceptions. On veut que nos employés aient une vie mieux répartie que la nôtre (les associés) !

5. Quels sont les projets à venir pour Côté Jean et Associés ?

La plus grosse étape a été franchie, c’est-à-dire le démarrage. On détient le volume critique pour réaliser de beaux projets. Notre équipe, composée de 14 individus, est très efficace et on prévoit demeurer une firme relativement petite par rapport aux grandes firmes traditionnelles. Je ne veux pas donner de chiffres, mais on aime bien connaitre le nom de tout le monde. Disons que la dynamique est à l’échelle humaine. Dans notre bureau, on ne pourra pas accueillir plus de 25 personnes et on n’a pas l’intention de déménager de sitôt.

6. En tant que président de la firme d’ingénierie Côté Jean et Associés, propriétaire de la boutique Vivre à Fond, Président du Club de triathlon Memphrémagog et vice-président ingénierie et conception au sein d’ilot innovation & cies, comment arrivez-vous à gérer votre agenda ?

Vous en oubliez quelques-unes, mais je vous pardonne. Mon horaire doit ressembler à celui de la plupart des entrepreneurs. Je travaille probablement plus d’heures que la moyenne, je ne regarde jamais la télévision, je n’ai pas de gazon chez moi et je participe à 11 entrainements de sport par semaine qui me permettent de conserver un équilibre. Je commence généralement ma journée vers 4h-5h et tout se trouve dans mon agenda. J’essaie de respecter mon agenda et d’être discipliné. Je délègue tout ce que je peux pour regarder vers l’avenir, planifier et anticiper. Je garde les tâches non facturables pour moi dans le but de m’assurer que les membres de mon équipe mettent leurs efforts sur les projets de la firme. Je fais facilement confiance aux gens, jusqu’à preuve du contraire et non l’inverse. Les gens n’ont pas à gagner ma confiance, ils l’ont au départ. C’est donc plus simple de déléguer.

Je suis également père de deux enfants de 12 et 13 ans. On essaie de pratiquer les mêmes sports, incluant ma conjointe, pour combiner le temps qu’on passe ensemble.

7. Quel est votre parcours professionnel ?

À 13 ans, je distribuais des catalogues pour Sears. J’engageais mes amis et ma famille. Durant 12 années, incluant pendant mes études, j’ai été administrateur des services de santé au sein de la Force de réserve. Je détiens un baccalauréat en génie de l’Université de Sherbrooke et une maîtrise de l’Université Laval. Durant cette période, j’avais aussi une entreprise par le biais de laquelle je tondais des pelouses et je réalisais des aménagements paysagés. Après mes études universitaires, j’ai travaillé pour SNC-Lavalin à Québec. Ensuite, j’ai rejoint ma conjointe en Estrie où j’ai travaillé pour une entreprise en conception de structure industrielle dans le domaine de l’énergie. J’avais peu de travail, donc j’ai démarré ma première firme d’ingénierie dans mon sous-sol avec un associé. On a ouvert un bureau à Québec, puis, 3 ans plus tard, on a fusionné avec une grande firme. Je ne regrette rien de cette expérience, mais, il y a 2 ans, j’avais besoin d’aller voir ailleurs, d’être autonome et d’avoir des projets qui impliquaient moins de politique. Je voulais créer une entreprise à mon goût. J’ai ouvert un nouveau bureau et les meilleurs de mon ancienne équipe, qui sont aujourd’hui mes associés, se sont joints à moi. C’était leur choix et ils semblent heureux, il faudrait leur demander. Sans eux, on ne serait pas rendu où on en est aujourd’hui. Ce sont les gars les plus efficaces, dévoués et brillants que je connaisse. C’est un travail d’équipe et l’équipe est extraordinaire !

8. Selon vous, quelles sont les qualités d’un bon leader ?

Chaque leader a son propre style. Sois toi-même, sois modeste, soit reconnaissant, implique les autres, prends le temps de demander l’avis de tes collaborateurs, mais ne sois pas hésitant. Il faut que ça avance ! Tu n’es pas obligé de les écouter, mais ils apportent souvent d’autres perspectives et tu peux modifier tes décisions en fonction de celles-ci.

9. Quel est le meilleur conseil que vous donneriez à un entrepreneur ?

Choisis bien tes partenaires… et ta conjointe. Ce sont les personnes qui auront une grande importance durant les prochaines années.

Fais du sport ! Le sport stimule tes neurones et te garde en santé physique et mentale. Il n’y a rien de mieux comme médicament !

Tu peux débrancher ton service de télévision. Tu n’en auras plus besoin, c’est une perte de temps !

Couche-toi tôt, car tu te réveilleras tôt.